10 choses à faire pour moins de dix euros à Glasgow

Ah, Glasgow. C’est l’une des villes les plus divertissantes à visiter : ses habitants sont fantastiques, la musique live vous donne envie de sautiller, la culture est omniprésente, on y boit autant de bières Tennents que de soda Irn Bru dans le reste de l’Ecosse, et l’accent local est parfois presque incompréhensible.

 

C’est la ville idéale pour un break du week-end, et surtout, il est très facile de la visiter avec un tout petit budget. Histoire de vous donner un peu d’inspiration, voici dix des meilleures choses à voir, faire et manger pour moins de dix euros …

Allez prendre votre petit déjeuner au Stravaigin

Le petit déjeuner des foodies. Images : Facebook

Nous sommes de fervents adeptes de l’idée qu’un bon petit déjeuner est indispensable pour faire le plein d’énergie avant de partie explorer un lieu nouveau ; et à Glasgow, nous avons élu le petit déjeuner du Stravaigin. La formule complète est simple et délicieuse, avec une option végétarienne (l’un ou l’autre pour moins de £7). De quoi nourrir comme il se doit son touriste pour l’expédition de la journée.

 

Pour les fins connaisseurs du petit déjeuner, les stars sont le toast français servi avec du bacon local (£6,45), et l’incroyablement bon Nasi Goreng, avec son bacon et ses crevettes sautées accompagnés d’un œuf poché (£9,45). L’endroit est tout bonnement génial et si vous êtes de passage à Glasgow, ce serait un crime de ne pas y aller.

Visitez la nécropole

La visite d’un cimetière n’est pas l’idée que l’on se fait généralement d’une expérience agréable, et on peut le comprendre. N’éliminez pas cependant pas cette proposition : la nécropole de Glasgow est bien plus paisible qu’elle n’est sinistre, et les pierres tombales et les monuments sont très beaux.

 

C’est un lieu évocateur et serein, mais son plus grand attrait est le panorama sur la ville que vous y trouverez. Si vous recherchez un point de vue un peu différent sur la ville, allez-y. L’entrée est totalement gratuite et si vous le pouvez, allez-y au coucher du soleil.

Prenez une photo d’« Ole Conehead »

La statue du Duke de Wellington, qui trône à la place d’honneur sur la Royal Exchange Square, est l’une des attractions les plus populaires de Glasgow, mais moins en raison du personnage que le cône de signalisation juché sur sa tête.

 

Ce qui n’était qu’au départ une blague de potache est devenue une tradition depuis plus de 30 ans : le dimanche matin, il est dit que le Duc doit faire face au public coiffé d’un cône de signalisation orange. Parfois, sa fidèle monture se retrouve arborant elle aussi le même couvre-chef.

 

Les autorités ont depuis longtemps cessé d’essayer de retirer le cône, qui réapparaît la nuit suivante, et du coup, le Duc en est coiffé presque en permanence. C’est absurde, mais c’est une jolie image de l’humour des gens de Glasgow. Prenez un selfie avec lui, il ne vous en coûtera pas un centime. C’est ça, Glasgow.

Passez quelques heures au musée du People’s Palace

On n’a jamais fait mieux question chaussures. Images : Facebook

Allez au musée du People’s Palace si vous avez envie de faire une découverte réellement fascinante de Glasgow et de ses habitants depuis le XVIIIème siècle jusqu'à nos jours.

 

L’édifice lui-même est magnifique et vous y verrez une foule de choses passionnantes : des anciennes photographies d’habitants de Glasgow, une reconstitution d’une maison d’une seule pièce des années 1930 dans laquelle aurait vécu toute une famille, et surtout les vraies bottes en forme de banane créées par Edmund Smith pour Billy Connolly, et qu’il a portées pour la première fois sur scène en 1975.

 

Bref, tout ce qu’il faut savoir sur l’histoire de Glasgow. L’entrée est totalement gratuite, et c’est un lieu idéal pour passer quelques heures si vous êtes en visite à Glasgow avec un budget limité.

Allez fouiner à Mackintosh House

Charles Rennie Mackintosh était un architecte, un designer et un artiste originaire de Townhead à Glasgow.

 

Il a signé plusieurs des bâtiments les plus célèbres de la ville et vous pouvez tout à fait aller les admirer, mais si vous êtes aussi fouineur que nous, le mieux est d’aller voir l’intérieur de la maison Mackintosh, où il a vécu aux côtés de Margaret McDonald Mackintosh pendant huit ans au début des années 1900.

 

Une reconstitution méticuleuse de la maison et de son intérieur à l’Hunterian Art Gallery de l’Université de Glasgow montre à quel point son style était moderne et avant-gardiste. La visite de 30 minute est fascinante, et, cerise sur le gâteau, entièrement gratuite.

Découvrez le Sharmanka Kinetic Gallery and Theatre

Etrange et réellement merveilleux. Images : Facebook

Le Sharmanka Kinetic Gallery and Theatre est merveilleux, comme le sont souvent les œuvres faites avec amour. Cette galerie a été ouverte en 1996 par Eduard Bersudsky, un sculpteur et mécanicien russe.

 

La galerie est une collection bizarre et fantastique de sculptures motorisées créées à partir de pièces en métal de récupération. Le mouvement ainsi qu’une musique et un éclairage merveilleux semblent donner vie à ces créations.

 

C’est un régal pour les sens, d’une géniale et parfaite étrangeté, et il ne vous en coûtera que £6 pour un spectacle de 45 minutes que vous ne serez pas près d’oublier. A ne pas rater ! 

Faites la visite de la brasserie Wellpark

Tennent Caledonian est l’une des plus anciennes brasseries du Royaume-Uni et la brasserie de Wellpark s’affaire à fabriquer « la pinte préférée de l’Ecosse » depuis 1885 (sans compter d’autres bières qu’elle brassait presque 400 ans auparavant).

 

Une visite de la brasserie coûte £7,50 et donne un aperçu vraiment intéressant de l’histoire de l’at et de la bière lager Tennent en particulier.

 

A la fin de la visite, on vous offre une pinte, et aussi quelques échantillons des autres boissons fabriquées sur place. Vous en aurez pour vos sous.

Visitez le musée Kelvingrove Art Gallery & Museum…

…et gardez quelques heures de libres pour une immersion totale dans la fabuleuse collection d’art de la Kelvingrove Art Gallery.

 

La collection permanente est réellement impressionnante : 22 galeries à thème contenant près de 8000 pièces différentes provenant du monde entier.

 

Art égyptien, un ancien Spitfire de la Seconde guerre mondiale magnifiquement conservé, le très beau Sir Roger l’Eléphant d’Asie, les merveilleuses expositions de la galerie et du musée ont de quoi contenter petits et grands le temps d’une matinée ou d’un après-midi.

 

Et devinez combien ça coûte ? Rien du tout. C’est entièrement gratuit. Dépensez vos dix euros en vous offrant un café et une part de gâteau au café de la galerie si vous voulez !

Allez manger des macaronis gratinés au Sloans Glasgow

Sloans, le plus ancien bar et restaurant de Glasgow, sert boissons et plats à ses clients depuis 1797. Nous ne savons pas depuis combien de temps les macaronis au gratin sont au menu, mais en tout cas nous sommes bien contents qu’ils y soient aujourd’hui.

 

Pour £7,95, vous pouvez vous offrir un grand saladier de leurs célèbres et succulents macaronis, servis brûlants et fumants, et accompagnés de fines frites. Nous vous recommandons vivement de faire les choses en grand en commandant en plus une couche de bacon et de brie moyennant £1,50 supplémentaires.

 

C’est le summum du repas réconfortant, c’est une légende de Glasgow et il vous remplira amplement l’estomac, ce qui est le but si vous avez un budget serré.

Allez boire un petit whisky et danser au King Tut’s Wah Wah Hut

Et pas seulement parce qu’en matière de noms, on ne fait pas mieux (même si c’est une excellente raison pour y aller aussi). Le King Tut’s est l’une des meilleures adresses pour aller écouter de la musique live à Glasgow, un bel exploit dans une ville célèbre pour ses concerts, et sa renommée est justement méritée.

 

Situé dans Vincent Street, c’est un établissement assez petit avec une programmation musicale incroyable toute l’année. Vous pouvez généralement y entrer pour moins de dix euros, et la dépense en vaut la peine jusqu’au moindre centime. Consultez le programme des concerts avant d’aller réserver vos tickets.

 

Vols pour Glasgow

 

- Dee Murray