10 choses à faire pour moins de dix euros à Séville

Optimisez votre séjour à Séville avec nos astuces à prix très doux...

Dégustez des churros au petit déjeuner

Parce que rien ne vous en empêche. Allez les savourer au Bar Comercio (rue Calle Lineros), car c’est la meilleure adresse en la matière. C’est un petit établissement réputé, fréquenté par les gens du coin comme par les touristes, et vous devrez sans doute patienter un peu avant d’être servi, mais l’attente en vaut la peine. Non seulement les churros et le café sont délicieux, mais vous vous retrouverez plongé dans une ambiance authentiquement sévillane. L’endroit est suranné, charmant et sans chichis. Et vous ferez un festin pour cinq euros.

Faites la visite à pied gratuite

Comme à notre bonne vieille habitude, nous recommandons la visite guidée à pied gratuite. Une bonne idée est de la faire lors de votre première matinée en ville. Pendant les 3 heures de la visite, vous aurez une intéressante vue d’ensemble des meilleurs lieux à voir et apprendrez aussi à vous orienter. Les visites commencent à la Puerta de Jerez à 10h30 et se terminent à 13h30 sur la Plaza de España (pour trouver le guide, repérez son parapluie violet). Comme toujours, les visites sont en théorie gratuites, mais les guides ne sont rémunérés qu’en fonction des pourboires que vous leur versez et qui varient en fonction de votre satisfaction et de vos moyens, alors soyez sympas et montrez-leur que leur prestation vous a plu !

Barrio (quartier) de Santa Cruz

L’ancien ghetto juif de Séville est un magnifique petit quartier proche du palais royal (le Real Alcázar) et de la Cathédrale. Parsemé d’orangers, il regorge de ruelles minuscules, de cafés, de bodegas, de boutiques et de musiciens ambulants et vous y ferez aussi très bonne chère. C’est le terrain de jeu rêvé pour observer les gens et un très bon choix s’il fait chaud et que le soleil tape dur : ses édifices élevés et ses rues étroites vous permettent de rester souvent à l’ombre pendant votre exploration. Il y a de grandes chances pour que vous vous égariez, mais c’est un lieu ravissant où se perdre, alors ne vous inquiétez pas trop !

Allez visiter la Plaza de España

La Plaza de España fait déjà partie de l’itinéraire de la visite gratuite, mais elle mérite d’être citée à part entière dans notre liste, car c’est l’une des plus belles places de Séville et vous n’aurez qu’une envie, vous y attarder un long moment. Son architecture est splendide et le parc avoisinant est magnifique et paisible. Explorez les 48 différentes alcôves qui représentent chacune des provinces espagnoles, avec leurs tuiles sophistiquées aux coloris superbes. Inutile de dire qu’ils fournissent une toile de fond idéale pour vos clichés de vacances.

Visitez le Real Alcázar

Le billet d’entrée du palais royal de Séville, le Real Alcázar, ne coûte que 9,50 €, et vous pourriez vous y perdre pendant des heures. Remontant à la fin du XIème siècle, étendu par les souverains maures, c’est un palais réellement spectaculaire. Chacun de ses recoins abonde en détails minutieux, mosaïques, sculptures… Les jardins sont d’une beauté absolue et l’histoire du palais est elle-même fascinante. Ils sont très fréquentés et il est donc recommandé de réserver votre billet et votre horaire à l’avance.

Tapas à la bodega Las Columnas

Les adresses ne manquent pas pour aller déguster de succulents tapas à Séville, mais si vous avez un budget restreint, il n’est pas toujours évident de trouver un endroit où elles soient à la fois bonnes et peu chères. Nous avons heureusement trouvé un bon plan pour vous : allez à la Bodega Santa Cruz (ou comme l’appellent les gens du coin, Las Columnas) dans l’ancien quartier juif. On y sert des tapas authentiques, délicieuses et bon marché (entre 1,50 et 2,50 € par assiette), tandis qu’une bière vous coûtera environ 1 €. Essayez en particulier la tapa à l’artichaut et au ragoût de porc, l’aubergine frite nappée de miel et les montaditos (petites bouchées) au jambon et au fromage.

La Torre Giralda et la Cathédrale

La Cathédrale de Séville est la plus grande cathédrale gothique du monde et sa construction a duré plus de 100 ans. Elle fut bâtie afin de frapper les esprits, et le résultat ne manque pas d’impressionner. Avec ses sculptures en bois et la tombe élaborée de Christophe Colomb qui y repose, elle recèle de nombreux trésors à découvrir mais le plus beau est aussi le panorama sur l’extérieur qu’elle permet d’admirer. La tour, qui fait partie de la Cathédrale mais dont l’existence lui est antérieure de plusieurs siècles, lorsqu’elle était alors une mosquée, offre des vues époustouflantes sur la ville, si vous avez le courage de gravir ses 35 rampes inclinées et ses 17 escaliers. Le billet d’entrée donnant accès à la tour et à la cathédrale ne coûte que 9 € et en vaut largement la peine, ne serait-ce que pour le panorama depuis le sommet de la tour.

Visitez les arènes

Inutile d’être un passionné de tauromachie pour comprendre son importance historique et culturelle à Séville et s’y intéresser. Les arènes et le musée de la tauromachie de la ville sont des lieux fascinants à visiter, qui offrent une vision exhaustive de la tauromachie dans la région, et vous n’avez nullement besoin d’aller voir une corrida pour les visiter. Les arènes sont magnifiques. Ce sont les plus anciennes d’Espagne mais elles sont restées en excellent état et demeurent très photogénique : préparez-vous donc à photographier tous azimuts. Le billet d’entrée est de 7 €, et comprend une visite guidée des arènes et l’entrée au musée. Les visites guidées sont organisées en espagnol et en anglais toutes les 20 minutes.

Découvrez le projet Metropol Parasol

Le Parasol, surnommé par les gens du coin « Las Setas » (Les champignons) est une structure de bois insolite conçue par J. H. Mayer et terminée en 2011. Son aspect est quelque peu controversé dans le paysage urbain sévillan, mais quelle que soit votre opinion sur ses qualités esthétiques, sa visite vaut le détour en raison du panorama sur la ville. Le billet d’entrée est de seulement 3 € et vous pouvez l’échanger contre une boisson gratuite dans le café installé dans la structure, ou contre une carte postale souvenir. Lors de la construction du Parasol, un site romain antique fut découvert lors des travaux et a depuis été transformé en un musée. L’entrée ne coûte que 2 € : combinez-la avec votre visite de Las Setas. Ce seront sans doute les cinq euros les mieux investis de tout votre séjour !

Flamenco à La Carboneria

Il est absolument impensable de visiter Séville sans faire l’expérience du flamenco. Il existe une pléthore de tablaos et de peñas (les lieux où l’on peut aller voir un spectacle de flamenco) à Séville, mais si votre budget est limité, le mieux est d’opter pour La Carboneria, où l’on ne paie que les consommations (bière, vin ou sangria), le spectacle de flamenco étant lui gratuit. L’endroit est vite bondé et il est donc conseillé d’y arriver tôt pour trouver une bonne place pour regarder le spectacle (organisé toutes les heures, il commence à 21h30). Dînez avant de vous y rendre car l’offre de restauration y est très limitée. Votre billet de dix euros sera bien rentabilisé : le verre de vin est à 2 € et le pichet de sangria est à 9 € le litre.

 

Vols pour Séville

 

- Dee Murray