8 choses à savoir sur Venise

Découvrez la vraie Venise et évitez les arnaques : nous vous présentons 8 secrets d’initiés pour tirer le meilleur parti de votre visite à la Sérénissime.

Les bacari

Les “bacari” situés dans les ruelles à l’écart vous permettent de goûter pour pas cher à la Venise authentique.

 

Imitez les gens du coin et faites un saut dans l’un de ces minuscules bars ouverts sur la rue, pour déguster un petit verre de vin blanc (appelé ombra) et une assiette de savoureuses bouchées apéritives, les cicchetti.

 

Les meilleurs bacari sont extrêmement bon marché, tout petit et bondé : les clients consomment debout au bar ou dans la rue.

 

L’un de mes endroits favoris pour déguster des cichetti e ombra sont l’Osteria All’Arco près du marché du Rialto, l’Osteria Al Squero en face de l’atelier de gondoles dans le Dorsoduro, et la Trattoria Ca’ d’Oro dans le Cannareggio.

Les quartiers

Les sestieri (quartiers) de Venise divisent la ville en six zones distinctes, dont chacune a son propre caractère. San Marco est le cœur touristique de Venise, avec en son centre la place Saint Marc.

 

Le Dorsoduro est une zone résidentielle et bohême à l’ouest du pont de l’Accademia avec au centre le quartier des étudiants de Campo Santa Margharita.

 

C’est le plus grand des sestieri, réputé pour ses musées (Gallerie dell’Accademia et musée Peggy Guggenheim). San Polo est le plus petit des sestieri, et abrite le marché du Rialto.

 

Castello s’étend depuis San Marco, où les hôtels de luxe s’alignent le long du canal animé, vers l’extrémité orientale plus calme de l’île. Santa Croce est le point d’entrée depuis la terre ferme, et c’est là que se trouve la gare routière.

 

Cannareggio est une zone résidentielle paisible qui s’étend depuis la gare ferroviaire jusqu’à l’extrémité la plus septentrionale de l’île. Vous y trouverez d'agréables bars à vin locaux le long des Fondamenta Misericordia.

Les plats de fruits de mer

La ville étant entourée par la mer, le poisson est tout naturellement la base de la gastronomie vénitienne. Ne ratez pas le risotto aux fruits de mer à l’encre de seiche.

 

La friture de poissons variés (le fritto misto) figure à la carte de nombreux restaurants, de même que les sardines marinées (sarde in saor), une entrée vénitienne très populaire.

 

Mes restaurants de poissons favoris sont l’Osteria Anice Stellato et le Quaranta Padroni, tous les deux situés dans le Cannareggio.

La lagune

Vous pouvez louer un bateau privé pour visiter les îles, mais la solution la plus courante (qui est aussi bien plus économique) pour explorer la lagune couleur vert émeraude est le vaporetto, le bus aquatique.

 

Un aller simple coûte €7,50, ou vous pouvez sinon opter pour un pass de 20 € autorisant des trajets illimités pendant 24 heures, un excellent moyen pour aller d’île en île.

 

L’île de Murano est célèbre pour son artisanat du verre et est l’une des excursions à la journée les plus prisées au départ de Venise.

 

Plus loin au nord de la lagune se trouve Burano, dont les maisons aux façades peintes de couleurs vives, l’artisanat traditionnel de dentelle et les charmants canaux miniature attirent eux aussi  les touristes en nombre.

 

Mazzorbo, reliée à Burano par un pont, est plus paisible et a une atmosphère très rurale. Tout près, Torcello est un lieu avec d'étonnant marécages.

 

L’île est désormais inhabitée mais abrite l’un de meilleurs restaurants de Venise, le Locanda Cipriani. C’est à Torcello qu’Hemingway écrivit son roman Au-delà du fleuve et sous les arbres (1950).

 

Sant’Erasmo, à comme vocation principale l'agriculture, est la plus grande île de la lagune. C’est sur cette île que la plupart des produits frais de Venise sont cultivés: la visite en vaut le détour si vous avez le temps.

 

Et si le cœur vous dit de fendre les eaux de la lagune à bord d’un bateau privé, emportez une bouteille de prosecco, deux verres et quittez Venise vers 17h00: magie garantie.

Les touristes

Il reste aujourd’hui moins de 60 000 résidents à Venise, ville où chaque année piétine une horde de 20 millions de touristes. En tant que visiteurs, nous pouvons faire quelques gestes pour soutenir un tourisme plus durable.

 

Evitez les reproductions bon marché des vrais souvenirs vénitiens : un masque authentique coûte plus de 30 € et en acheter une copie à bas prix porte préjudice aux artisans locaux.

 

Les fabricants de masques traditionnels sont Tragicomica dans le quartier de San Polo et Ca’Macanà dans le Dorsoduro, où vous pourrez aller choisir votre masque pour le carnaval (voir ci-dessous !).

 

De même, achetez le verre de Murano sur place, dans l’une des fabriques de verre de Murano, et non ailleurs dans les boutiques de souvenirs bon marché.

Le carnaval

Pendant 10 jours, chaque mois de février, Venise resplendit de couleurs et de vie à l’occasion de son carnaval réputé dans le monde entier.

 

Les festivaliers enfilent masques traditionnels et costumes sophistiqués pour assister aux centaines d’événements organisés, depuis les bals sur les campi (les places) et les fêtes dans les palais de la ville.

 

Toute la cité bourdonne d’une atmosphère de fête étourdissante. Le Bal baroque attire tout le gratin de la ville, avec des entrées à plus de 800 €, mais il existe aussi des fêtes bien plus accessibles et de nombreux événements gratuits tout au long du festival.

 

La tradition des masques de carnaval est au cœur des célébrations. Les masques dissimulaient les différences sociales et le sexe.

 

De simples ouvriers pouvaient ainsi pénétrer dans le palais, tandis que les princes pouvaient eux se mêler en tout anonymat à la population de la cité tant que durait le festival.

La Biennale

La Biennale de Venise, exposition internationale d’art, a vu le jour en 1895.

 

Elle a lieu à l’Arsenal dans un bâtiment naval restauré, à quelques arrêts du vaporetto au sud de la Place Saint Marc, mais aussi dans les pavillons des Giardini, un parc situé à l’extrémité est de la ville qui héberge les pavillons nationaux, ainsi que dans des lieux d’exposition temporaire dans toute la ville.

 

La Biennale a lieu une année sur deux, toujours les années impaires.

 

Les années paires, la Biennale de l’architecture, plus récente, prend le relais dans les pavillons des Giardini et dans le magnifique Arsenal.

 

La Biennale des arts de Venise a été le premier événement de son genre et est devenue le modèle de nombreux autres festivals d’arts internationaux.

L’aqua alta

L’aqua alta est un phénomène légendaire de Venise qui se produit environ 12 fois par an, pendant les mois les plus froids de l’année. A marée haute, le niveau des eaux monte et la cité est alors inondée.

 

Pour les gens du coin, cela fait partie de la normalité. Ils vaquent à leurs occupations quotidiennes en cuissardes et bottes en caoutchouc, pataugeant dans les rues envahies par l’eau.

 

Des trottoirs surélevés sont construits le long des artères les plus fréquentées. La place Saint Marc, qui est le point le plus bas de la ville, est la plus affectée par la montée des eaux, comme en témoignent les photos de visiteurs traversant la place à la nage.

 

Peut-être une idée à inscrire dans la liste de vos envies?

 

Vous allez à Venise? Taggez vos photos avec le hashtag #RyanairStories et vous serez peut-être publié dans le fil d’actualité de notre Instagram.

 

- Hannah Frances