Le guide européen des accros au chocolat

Existe-t-il sur cette terre quelque chose de plus succulent que du chocolat de haute qualité, riche et soyeux, qui vous fond dans la bouche ? Nous sommes presque à 100 % sûrs que la réponse est non.

 

Par chance, l’Europe offre justement ce chocolat : le meilleur, le plus riche et le plus soyeux, le plus fondant dans la bouche que vous ayez jamais goûté.

 

Nous avons concocté ici, à l’attention de tous les accros au chocolat, une liste des incontournables du chocolat en Europe. Il vous suffit de réserver votre vol... et d’attacher vos ceintures, car vous allez gravement craquer.

Berlin: Fassbender & Rausch

Fassbender & Rausch, Berlin. Images : Facebook

Fassbender & Rauch. Ce sont les deux seuls noms que les accros au chocolat doivent mémoriser une fois rendus à Berlin. Le plus grand comptoir du chocolat au monde, fondé en 1863, propose une boutique, un café, et un restaurant, tous consacrés au chocolat.

 

Vous avez le choix entre l’un de leurs 10 chocolats chaud et de leurs gâteaux à l’insoutenable beauté. Tellement beaux que vous hésitez à les consommer... je plaisante, vous allez vous jeter dessus car ils sont sublimes.

 

Un bon conseil : commandez aussi une boîte de leurs divines pralines et truffes. Et ne ratez pas les sculptures en chocolat (il est interdit de les manger, par contre).

Bruxelles : Pierre Marcolini

Pierre Marcolini, Bruxelles. Images : Facebook

Pour un accro du chocolat, un séjour à Bruxelles , c’est comme d’être un enfant dans une confiserie.

 

A Bruxelles, histoire d’adapter le proverbe, vous pouvez vous offrir votre gâteau au chocolat et l’argent du gâteau, et aussi le sourire de la chocolatière (ou du chocolatier), puis commander un deuxième gâteau, faire passer le tout avec une bonne rasade de chocolat chaud, et tant qu’à faire, emporter aussi une boîte géante des meilleurs chocolats que vous ayez jamais mangés.

 

Il est très difficile de retenir une seule bonne adresse chocolatière à Bruxelles, mais s’il fallait absolument n’en choisir qu’une, puisque c’est la règle du jeu, ce serait Pierre Marcolini.

 

Ses chocolats vous coûteront nettement plus cher qu’une barre de chocolat au supermarché, mais il vous suffira d’un seul coup d’œil sur les chocolats et les pâtisseries de Marcolini, sans compter une dégustation, pour vous décider à vider votre porte-monnaie. Essayez juste de vous freiner un peu et n’allez quand même pas jusqu’à hypothéquer votre maison.

Lyon : Bernachon

Bernachon, Lyon. Images : Facebook.

Bernachon confectionne des chocolats qui sont parmi les meilleurs non pas seulement de la ville de Lyon, mais de toute la France. De plus, la maison fabrique réellement son propre chocolat pour ses créations.

 

Chez Bernachon, on pousse même la perfection jusqu'à torréfier soi-même les fèves de cacao pour obtenir les résultats exacts souhaités. Courez-y, et une fois sur place, essayez deux spécialités : Le Président et Les Palets d’Or.

 

Le premier est le gâteau emblématique de Bernachon, une génoise au chocolat spongieuse garnie de praline à la noisette et de confit de cerise, le tout enveloppé dans des feuilles de chocolat d’une inimaginable délicatesse qui se dissolvent sur la langue.

 

Les Palets d’Or sont des chocolats à la ganache décorés à la feuille d’or. Les deux sont somptueux et méritent la dépense.

Bratislava : Mondieu

Le bien nommé. Mondieu, Bratislava. Images : Facebook

Le café Mondieu de Bratislava propose du chocolat chaud au robinet. AU ROBINET, vous avez bien lu. Blanc, au lait ou noir, prêt à être versé dans votre tasse et à être avalé.

 

Outre ces fontaines périlleusement délicieuses, vous pouvez aussi commander un trio de croissants arrosés de chacun de ces chocolats, le tout accompagné de petits pots pour refaire le plein de chocolat chaud, et d’une sélection de gâteaux assez exquis pour tirer des larmes au Bon Dieu.

 

Le lieu est toujours fréquenté de clients béats (sans doute à cause de ce chocolat au robinet). Et vous pouvez même commander des plats sains chez Mondieu… enfin, si vous en avez vraiment envie.

Vilnius : AJ Šokoladinės

AJ Chocolats, Vilnius. Images : Facebook

Dans la grande rue principale de la vieille ville de Vilnius, se trouve AJ Šokoladinės (AJ Chocolats). La vitrine n’est pas bien grande et on pourrait facilement passer devant sans s’en apercevoir.

 

Mais vous allez vous arrêter. Et entrer. Préparez-vous à vous gorger d’une formidable sélection d’incroyables truffes, pralines, et autres délices chocolatés.

 

Le chocolat chaud est remarquable (surtout si vous visitez Vilnius en hiver), et vous y découvrirez même un salon entier fait en chocolat. Ne ratez surtout pas la praline au fromage bleu et à la noisette : a priori, peu tentant, mais vous ne le regretterez pas.

Madrid: San Ginès

San Ginès, Madrid. Images Facebook

La chocolaterie San Ginès de Madrid existe depuis 1894, et il n’est donc pas étonnant que son chocolate con churros frise le grand art.

 

Vous n’y trouverez pas de menu, parce que de toute façon, si vous avez fait le déplacement, c’est de toute évidence ce que vous allez commander.

 

Pour la modique somme de 3,90 €, vous dégusterez six churros légers, croustillants et faits sur le moment, le tout accompagné d’une tasse de chocolat chaud dans lequel les tremper.

 

Ou vous pouvez boire le chocolat si vous préférez. Si vous vous retrouvez à court de churros, vous pourrez y tremper les doigts.

 

La chocolaterie est ouverte quasiment 24 heures sur 24 (évitez la tranche horaire de 7h à 9 h du matin), et vous aurez donc tout loisir de satisfaire votre addiction, même à 4 heures du matin, en compagnie de toute une troupe d’autres dépravés.

Paris : Angelina

Angelina, Paris. Images : Facebook.

Ce n’est pas tâche facile de choisir un chocolatier qui ressorte du lot à Paris. Ils sont extrêmement nombreux et sont aussi extrêmement bons. Vous pourriez passer des journées entières à faire la tournée des boutiques de chocolat.

 

En fait, vous devriez le faire. Toutefois, une expédition chez Angelina, connue pour son célèbre chocolat chaud africain et son « Mont Blanc » (la pâtisserie emblématique de la maison), est une expérience chocolatière parisienne que vous devez faire au moins une fois dans votre vie.

 

Au moins une fois par jour, si cela est possible. Mettez tout en œuvre pour y aller. Le lieu est décadent, très chic et cher, mais en vaut totalement la peine. Angelina mérite une médaille.

Turin : Guido Castagna

Guido Castagna, Turin. Images : Facebook

Turin est une Mecque pour les foodies, et en particulier pour les foodies de la variété accros au chocolat. C’est à Turin qu’ont été inventés les gianduiotti, ces longs bonbons triangulaires de pâte de chocolat lisse et tendre et de noisettes torréfiées (source d’inspiration de Nutella et de Ferrero Rocher).

 

La cité regorge de chocolatiers hors pair, mais si vous ne devez goûter qu’à un seul type de chocolat à Turin, jetez votre dévolu sur les incroyables créations primées de Guido Castagna. Le chocolat, les truffes, la pâte à tartiner à la noisette… tout n’est que pure splendeur.

Kerry : Skelligs Chocolates

Les délicieux chocolats de Skelligs. Images : Facebook

L’odeur sucrée du chocolat vient vous chatouiller les narines dès que vous franchissez les portes de l’usine chocolatière de Skelligs à Ballinskelligs, l’un des plus beaux recoins de l’Irlande. La visite de l’usine est gratuite et vous y trouverez un café ouvert de Pâques jusqu'à septembre.

 

Vous pourrez y savourer l’un des plus merveilleux chocolats chauds crémeux de votre vie, tout en admirant toute la côte méridionale de l’Irlande, avec dans le lointain les îles sauvages de Skellig.

 

Parfait lors de l’une de ces journées de mauvais temps irlandais : les yeux fixés sur les îles, vous vous demanderez qui a bien pu avoir l’idée d’y bâtir jadis un monastère.

Londres : Choccywoccydoodah

Choccywoccydoodah dans toute sa splendeur. Images : Facebook.

Choccywoccydoodah fait des miracles avec le chocolat. Leurs gâteaux sont d’authentiques œuvres d’art, mais si vous n’avez pas un mariage ou un événement important comme prétexte pour en commander un, vous pouvez quand même vous faire une idée de leur potentiel dans leur café dédié au chocolat à Carnaby (il existe un autre café à Brighton).

 

Leur chocolat chaud est à se damner, leurs gâteaux sont parfaits, et l’assortiment avec petits pots de chocolat pour tremper est un nirvana du chocolat fondu. Sautez le dîner et mangez du chocolat à la place.

 

En partant, achetez quelques barres chocolatées à grignoter pour un souper tardif, pour le petit déjeuner et aussi pour le brunch. Et ensuite, revenez-y le lendemain pour y dîner.

Zurich: Sprüngli

Le superbe Sprüngli, Zurich. Images : Facebook

A moins d’une heure de train de Bâle, Zurich joue dans la cour des grands question chocolat.

 

Et même si nous vous encourageons à vous lâcher et à trouver autant de chocolateries que possible, et à déguster autant de leurs délices que votre estomac le permet, ce serait pure folie de ne pas mettre la Confiserie Sprüngli en tête de liste.

 

Vous avez peut-être entendu parler de leurs chocolats, mais sous un autre nom … Lindt.

 

Vous vous souvenez à quel point les truffes Lindor sont exquises? Lisses comme de la soie à l’extérieur et moelleuses comme du beurre à l’intérieur ?

 

Eh bien, imaginez un café entier regorgeant de chocolats, de gâteaux et de pâtisseries fraîchement confectionnés par les mêmes créateurs. Allez-y, faites-vous plaisir.

Barcelone : Cacao Sampaka

Cacao Sampaka. Images : Facebook.

Foncez vers Cacao Sampaka, à seulement dix minutes à pied de la Plaça de Catalunya et des Ramblas.

 

Ce chocolatier haut de gamme sert toutes sortes de délices, y compris des churros, mais si nous devions choisir une seule spécialité que vous devez absolument essayer, ce serait le chocolat chaud « Azteca ».

 

Ce cacao à 80 %, épicé et aussi épais que du sirop, vous fera vivre des expériences inédites. Si vous vous sentez particulièrement goulu, associez-le à une fondue au chocolat : une sélection de délicieux fruits et/ou pâtisseries à tremper dans du chocolat fondu.

Toscane : Amedei

Amedei, le trésor toscan. Images : Facebook.

La cuisine toscane est révérée par les foodies du monde entier, et il n’est donc pas surprenant que cette superbe région de l’Italie excelle aussi côté chocolats.

 

Le chocolat de la maison Amedei est fabriqué de A à Z - de la fève à la barre - à Pontedera, à une courte distance en voiture de Pise. C’est une entreprise familiale.

 

Alessio Tessieri rend visite aux producteurs de cacao pour leur acheter les meilleures fèves, que sa sœur Cecilia transforme en barres de chocolat lisses, riches et élégantes, un pur plaisir.

 

Tout est biologique, et chaque phase du processus est soigneusement supervisée par les Tessieri. En d’autres termes, du chocolat fait par des passionnés du chocolat, pour les passionnés du chocolat. Vous allez adorer.

Varsovie : E. Wedel

Le summum du plaisir chocolaté en Pologne. E. Wedel. Images : Facebook

Wedel est aussi présent à Cracovie et à Gdańsk … en fait il est omniprésent en Pologne. Le nom de Wedel évoque une chose bien précise. Le plaisir sans limites.

 

Ses salons sont comme de petites oasis où vous pouvez aller dévorer ce que la Pologne a de mieux à offrir en matière de chocolat.

 

Chez Wedel, on connaît sur le bout des doigts les vertus de la fève de cacao, et on confectionne des chocolats et des desserts remarquables qui ne vous ruineront pas complètement.

 

Les gaufres au chocolat sont un enchantement, mais ne ratez surtout pas leurs petits pots de chocolat fondu. Quant au chocolat blanc aux fruits des bois, c’est une expérience transcendantale. Transcendantale. Foncez.

 

- Dee Murray