Organisez-vous-même vos vacances au SKI : soyez votre propre agent de voyages

L’idée d’organiser vous-même vos propres vacances au ski est un peu intimidante. Il est plus que tentant de se contenter de quelques clics sur un site et de payer pour que quelqu’un d’autre s’occuppe de tout à votre place. En revanche, si votre but est d’économiser de l’argent sur votre séjour au ski et d’obtenir le meilleur rapport qualité/prix, ou tout simplement si vous voulez avoir plus de liberté au niveau des dates et du choix des hébergements, vous avez tout intérêt à faire quelques efforts et à vous improviser agent de voyages.

 

A l’ère d’avant Internet, en cette époque sombre où tout ce que vous vouliez savoir n’était pas accessible en quelques clics, passer par une agence était la seule façon d’organiser un séjour au ski si vous ne vouliez pas attrapper une migraine carabinée au passage. Mais aujourd’hui, les séjours au ski faits soi-même sont tout à fait réalisables. Bien évidemment, vous ne serez pas accueilli par un assistant pour vous aider à régler le B.A.-BA du jour de l’arrivée (location de matériel, transferts, achat des forfaits), mais par contre, vous aurez en échange tout une ribambelle de bonus :

  • Flexibilité.
  • Liberté. 
  • Un séjour personnalisé sur mesure pour vous et vos amis/votre famille.
  • La possibilité de réserver immédiatement des vols à prix avantageux et de choisir ensuite une station de ski en fonction des conditions les plus intéressantes.
  • Le sentiment de satisfaction qu’engendre un travail bien fait.

Si tout cela vous paraît toujours un peu intimidant, ne vous en faites pas… dès que vous vous serez installé et aurez commencé votre recherche, les choses se mettront en place d’elles-mêmes. Pour donner un petit coup de pouce à votre imagination, je vous ai concocté une liste de séjours de ski faciles à organiser lorsque vous réservez un vol vers l’une de nos principales destinations de vacances à la neige. Ce n’est pas une liste limitative. Nous volons vers de nombreuses destinations très prisées des amoureux du ski, et chacun des aéroports de ma liste permet d’accéder à d’autres stations de ski que celles que j’ai choisies. Conclusion, il n’y a que vous qui puissiez choisir la station de ski de vos rêves, mais entre-temps, jetez un œil sur ces propositions qui sont toutes excellentes.

Envolez-vous pour Bâle... skiez à Grindelwald

Station de ski de Grindelwald

Pour qui ?

 

Grindelwald est une station de ski idéale à tous les égards. Elle compte 16 pistes faciles, 24 pistes intermédiaires et 15 pistes noires. La Jungfrau est parfaite pour les skieurs intermédiaires, avec plus de 200 kms de magnifiques parcours adaptés à leur niveau. Les pistes sont toutes à une altitude supérieure à 2 500 mètres, ce qui fait que vous ne risquez pas d’être confronté à un problème de manque d’enneigement. Le réseau de remontées mécaniques et de téléphériques est très bon. Quant aux non-skieurs, ils trouveront une foule de choses à faire. Et les paysages sont tout bonnement à couper le souffle.

 

Est-ce que ça coûte cher ?

 

Oui. On ne peut pas dire le contraire. C’est une station extraordinaire, et tout ce qui est génial n’est jamais bon marché. Mais si vous avez l’habitude de partir à la neige, vous savez que ce genre de vacances coûte toujours des sommes assez rondelettes. Recherchez votre hébergement sur Internet, vous y trouverez des logements bon marché, et préférez les appartements indépendants si vous voulez économiser sur le budget restauration. Si vous n’avez pas votre propre matériel, vous trouverez de nombreuses boutiques de location à Grindelwald. Ici encore, réservez votre matériel en ligne avant le départ : certains loueurs proposent des réductions en cas de location en ligne.

Un forfait ski de 5 jours coûte environ 245 € si vous avez plus de 20 ans, mais seulement 190 € pour les 16-20 ans et 120 € pour les moins de 16 ans. 

 

Et l’après-ski ?

 

La station est animée, avec un bon nombre de bars et de clubs. Vous pouvez très bien opter pour un après-ski paisible et relativement civilisé si vous le souhaitez, mais si vous avez assez d’énergie pour des soirées tardives et pour aller danser, vous trouverez aussi facilement de quoi vous occuper.

 

Comment s’y rendre ?

 

Vous pouvez atteindre la station en 3 heures et demie via les transports publics. Prenez le bus SNCF (Ligne 50) à partir de l’aéroport jusqu’à la gare (Bahnhof) de Bâle. De là, prenez le tain ICE Intercity jusqu'à Interlaken OST, puis changez et prenez le train pour Grindelwald. Vous devrez éventuellement prendre un taxi pour arriver jusqu'à votre hébergement. Si vous préférez louer une voiture à l’aéroport de Bâle, comptez 2 heures de route.

Envolez-vous pour Milan Bergame… skiez à Livigno.

Ski à Livigno

Pour qui ?

 

Livigno est l’une des stations de ski européennes les plus difficiles d’accès. La route est très longue au départ de Bergame : je me souviens bien de l’avoir faite, il y a déjà trop longtemps. En voiture, comptez presque quatre heures. Par contre, si vous venez pour un séjour de ski ou de snowboard d’une semaine, l’effort en vaut la peine. Outre ses 112 pistes individuelles adaptées à tous les niveaux, la station propose aussi deux immenses snowparks et une zone de freestyle, authentique paradis pour les snowboardeurs. Son altitude élevée fait que vous avez quasiment la certitude de trouver de bonnes conditions d’enneigement, avec régulièrement de la poudreuse fraîche.

 

Est-ce que ça coûte cher ? 

 

Côté prix, ce n’est pas si excessif que cela! Livigno est une station duty-free, ce qui facilite vraiment les choses. Vous pouvez y déguster de très bonnes pizzas pour environ 8 €, et boire une bière pour environ 2,50 €. Si vous êtes en famille, vous pourrez faire un repas correct sur les pentes pour moins de 40 €. Le coût de l’hébergement n’est pas non plus exorbitant. Une recherche en ligne vous permet de dénicher des appartements indépendants pour 4 ou 5 personnes pour 600 à 700 € en haute saison.

 

Les forfaits des remontées mécaniques coûtent 223,50 € pour 6 jours en haute saison (153 € pour les enfants de 8 à 15 ans). Si vous souhaitez louer du matériel, comptez un budget de 60 à 90 € pour 6 jours, selon le matériel dont vous avez besoin. Louez votre matériel en ligne et guettez les remises, et pensez à le réserver avant votre départ.

 

Et l’après-ski ?

 

Vraiment excellent. Comme les prix ne sont vraiment pas exagérés, et grâce à ses fabuleux snowparks, la station attire les étudiants et les jeunes boardeurs (cela dit, les skieurs n’ont pas à s’inquiéter, de nombreuses pistes leur sont exclusivement réservées !). La jeunesse de la clientèle et les prix en duty-free font que des fêtes sont organisées en permanence.

 

Comment s’y rendre ?

 

Comme je l’ai dit, le trajet depuis Bergame est long. Vous pouvez louer une voiture, sinon il existe une navette qui vous emmène de Milan Bergame directement au pied des pistes pour seulement 45 €.

Envolez-vous pour Grenoble… skiez à Méribel

Les montagnes de Méribel

Pour qui ? 

 

Méribel est située au beau milieu du fabuleux domaine skiable des Trois Vallées. Réunissant les pistes de Méribel, de Courchevel, de La Tania et de Val Thorens, c’est l’un des plus grands domaines skiables interconnectés du monde. Rien qu’à Méribel, vous dénombrerez 9 pistes noires, 24 pistes rouges, 34 pistes bleues et 10 pistes vertes, desservies par 61 remontées mécaniques, pour la plupart modernes. Les skieurs de tous les niveaux y trouveront leur compte. Il y a aussi à Méribel une boulangerie qui vend les croissants aux amandes absolument fabuleux que j’aie jamais mangés - facteur qui doit peser dans votre décision.

 

Si des non-skieurs vous accompagnent, la station propose aussi un spa, une patinoire, une piscine, un cinéma, un bowling et une pléthore de cafés et de restaurants qui sauront les occuper.

 

Est-ce que ça coûte cher ? 

 

Ce n’est pas vraiment donné, mais c’est faisable. Le vin chaud coûte environ 4 €, et votre café du matin vous sera facturé dans les 3 €. Les restaurants proposent des menus fixes avec entrée, plat et dessert pour environ 40 €. Une pizza coûte une dizaine d’euros. Si vous ne voyez pas d’inconvénient à ce que personne ne vienne vous faire votre lit tous les jours et êtes prêt à renoncer à un petit déjeuner en formule buffet le matin, les appartements indépendants sont une bonne solution côté rapport qualité/prix.

 

En haute saison, le forfait ski adulte de 6 jours coûte 239 € pour l’accès aux pistes de Méribel, et 289 € pour l’accès à la totalité du domaine skiable des Trois Vallées. Les forfaits enfants jusqu'à 12 ans coûtent respectivement 194 € et 234 €. 

 

Et l’après-ski ?

 

Il est excellent à Méribel. Vous pouvez bien sûr jouer la carte de la tranquillité : un dîner, quelques verres de vin, et vous retirer tôt dans vos pénates. Pour ce qui est de l’après-ski à proprement parler, dès que vous aurez quitté les pistes, l’adresse où vous devez vous diriger tout droit est The Ronnie (Le Rond Point), mais vous trouverez des bars, pubs et clubs en abondance pour vous désaltérer.

 

Comment s’y rendre ?

 

La station se trouve à une heure et demie de route de Grenoble. Si vous préférez utiliser les transports publics, des bus relient Grenoble à Moutiers, et de là, vous pouvez prendre un autre bus ou un autre train pour Méribel. Vous pouvez acheter les tickets à l’aéroport.

Envolez-vous pour Salzbourg… skiez à Kitzbühel

Kitzbühel

Pour qui ? 

 

Pour tout le monde. La station compte 170 km de pentes de difficultés variable, les remontées mécaniques et les téléphériques sont irréprochables, et c’est là que se trouve la « Streif », la piste de ski la plus célèbre au monde. De plus, pour la troisième année consécutive, la station s’est classée première du palmarès skiresort.info qui répertorie les meilleures stations de ski du monde. C’est aussi à Kitzbühel que j’ai appris à faire du snowboard, et j’ai donc un faible particulier pour cet endroit.

 

La station compte 13 pistes noires, 25 pistes rouges et 22 pistes bleues, avec de bonnes liaisons aux pistes des domaines environnants si vous avez envie de varier un peu les plaisirs. Si c’est le cas, essayez le merveilleux itinéraire « Ski Safari » long de 35 km.

 

Est-ce que ça coûte cher ? 

 

Oui. Vous allez passer devant les vitrines d’une foule de boutiques de designers qui vendent des manteaux de fourrure et des vêtements aux prix complétement exorbitants, mais ne vous laissez pas intimider. Vous pouvez tout à fait vous concocter un séjour avec un budget raisonnable. Vous devrez simplement passer un peu de temps à rechercher votre hébergement. Les supermarchés font parfaitement l’affaire pour y acheter de quoi confectionner votre déjeuner et le manger sur les pistes. Si vous avez choisi un appartement indépendant, c’est l’idéal.

 

 

Et l’après-ski ? 

 

La station est toujours animée, surtout les week-ends. Vous n’aurez que l’embarras du choix côté pubs, mais si vous faite partie de ceux qui ne savent pas mettre fin à une soirée, allez au Londoner si vous voulez faire la fête jusqu'aux petites heures du matin. Inutile d’exploser votre budget cependant : vous trouverez plein de magnifiques cafés et salons de thé où vous pourrez déguster les gâteaux les plus exquis que vous ayez jamais testés, et vous noyer dans le Glühwein (vin chaud) ou le chocolat chaud.

 

Comment s’y rendre ?

 

Au départ de Salzbourg, rien de plus simple. La station est à environ une heure de route (elle est donc idéale pour les breaks courts). Si vous ne voulez pas louer de voiture, des navettes font la liaison et vous emmènent jusqu'à votre lieu d’hébergement. Les transferts partagés coûtent environ 30 € selon les compagnies : renseignez-vous sur Internet.

Envolez-vous pour Turin… skiez à Cervinia

Carving à Cervinia

Pour qui ? 

 

La Vallée d’Aoste dans le nord de l’Italie est idéale pour tous. Même si vous n’êtes pas amateur de sports d’hiver. Elle est tout simplement magnifique. Pour les skieurs et les snowboardeurs, c’est un immense et superbe terrain de jeu. Son atout-maître est Cervinia, une fabuleuse station de ski au pied du Mont Cervin (aussi connu sous son nom en suisse allemand de Matterhorn). C’est une excellente station pour les skieurs et de niveau débutant et intermédiaire qui ont besoin d’acquérir un peu de confiance : les pistes sont longues et superbes, avec une inclinaison clémente qui permet de longues et agréables descentes en douceur. La neige est aussi pratiquement garantie.

 

Pour les experts, le ski n’est pas aussi fascinant, mais les incroyables pistes de la station suisse de Zermatt sont reliées à celles de Cervinia. Par contre, renseignez-vous bien sur les durées et sur la météo, car les liaisons peuvent être fermées et vous resterez alors bloqué en Suisse pendant une nuit !

 

 

Est-ce que ça coûte cher ? 

 

Ce n’est pas trop excessif. C’est un peu plus cher que Livigno, c’est vrai, mais vous devez prendre en compte le temps nécessaire pour vous rendre à Livigno : Cervinia se trouve à seulement une heure et demie de l’aéroport de Turin. L’hébergement est généralement un peu plus cher, mais les prix restent raisonnables et vous pouvez dénicher de bonnes affaires sur les locations d’appartements indépendants. Les courses de nourriture sont abordables, et un déjeuner sur les pistes ne vous coûtera pas non plus les yeux de la tête. Vous pourrez commander de copieux plats de pâtes et de délicieuses pizzas pour moins d’une dizaine d’euros.

 

En haute saison, vous devrez débourser 222 € pour les forfaits de ski adultes, 196 € pour les adolescents et 155,50 € pour les enfants. Si vous louez du matériel, prévoyez un budget d’environ 60 € pour 6 jours, selon le magasin de location et le matériel loué.

 

Et l’après-ski ?

 

Il est très agréable à Cervinia. Ce n’est pas une station où vous ferez des raves toute la nuit, mais vous trouverez certainement une fête si vous en cherchez une. Le Thistles Pub est un endroit très animé, surtout les week-ends, et les boissons ne sont pas exorbitantes (les horaires du happy hour son de 17 à 18h et on vous servira 2 consommations pour le prix d’une).

 

Comment s’y rendre ?

 

A partir de Turin, la station n’est qu’à une heure et demie en voiture, ce qui en fait un bon choix pour des breaks courts. Les transports publics demandent plus de temps (environ 3 heures) et peuvent être assez pénibles. Il existe des transferts en véhicule privé qui coûtent un peu plus mais qui vous emmèneront directement à la station. Si vous êtes un groupe, il peut être intéressant de demander un devis pour un transfert en taxi privé.

 

Réservez vos vols ici.

 

-Dee Murray