Valence : découverte à vélo

Il était tôt le matin lorsque j’ai enfourché mon vélo de location et ai commencé à traverser lentement la Plaza del Ayuntamiento (Place de la mairie). J’essayais tant bien que mal de suivre l’itinéraire que j’avais tracé sur ma carte, mais j’étais captivé par la beauté de la ville.  

Rayons tôt le matin à la Plaza del Ayuntamiento

Avec son climat merveilleusement clément, ses dimensions raisonnables et ses 80 km de pistes 100 % cyclables qui relient la ville à la plage, Valence est la ville idéale pour une exploration à vélo. 

A la découverte de la ville

Prenant un peu de vitesse et coupant par de petites rues latérales, je me suis retrouvé sur la Plaza de la Virgen (Place de la Vierge). J’y ai fait une pause pour laisser la brume de la fontaine me rafraîchir le visage et pour humer le parfum prononcé des oranges. On est à Valence après tout. 

Plaza de la Virgen El Carmen - La vieille ville

J’ai filé rapidement le long de la Carrer de la Pau (rue de la Paix), l’une des principales artères de la ville, en tordant le cou pour admirer les édifices modernistes qui abritent les luxueux magasins de mode. Un doux brouhaha flottait dans l’air tandis que les propriétaires bavardaient et ouvraient avec fierté leurs boutiques.  

Valence est un jeu d'enfant pour les cyclistes de tous âges

Comme très souvent pendant le reste de cette journée, une large et accueillante piste cyclable est soudain apparue de nulle part, m’invitant à la suivre. Je côtoyais d’autres cyclistes de tous les âges, des couples et des familles, tous sur des vélos de location, et aussi des cycliste solitaires en costume cravate, se rendant au bureau sur leurs vélos pliants dernier cri. Pas mal comme trajet pour aller travailler.  

C'est facile, il suffit de suivre les lignes blanches

Cette piste cyclable s’éloignait de la ville. Les feux de stop passaient au rouge pour laisser les cyclistes traverser sans encombre lorsque la piste croisait des routes fréquentées. J’ai été frappé de la facilité de déplacement, du fait que tout est en terrain plat et qu’il n’est jamais nécessaire de devoir emprunter la route dans le flot des voitures. 

A vélo dans l’ancien lit de la rivière : la Parc de Túria

L’un des lieux les plus spectaculaires de Valence est le luxuriant jardin de Túria qui se déploie en douceur depuis la ville jusqu'à la plage. Comme le laissent deviner les 18 ponts qui les surplombent, les jardins de Túria occupent l’ancien lit de la rivière Túria, déviée après la grande crue de 1957 qui ravagea cruellement la ville et entraîna la mort de 81 personnes.  

L'ancien lit de la rivière est aujourd'hui l'un des plus grands espaces verts urbains d'Espagne

Riche en sentiers de promenade, pistes cyclables, installations sportives, aires de jeux pour les enfants, bassins et coins pique-nique, ces jardins sont aujourd’hui l’un des plus grands et des plus imposants espaces verts en Espagne. 

A la découverte de la Cité des arts et des sciences

Ben à la Cité des Arts et des Sciences de Valence

Les jardins de Túria abritent aussi l’attraction la plus visitée de Valence : son emblématique Cité des arts et des sciences. Ses édifices aux courbes audacieuses, ses surfaces de verre étincelant et ses bassins remplis d’eau turquoise, qui semblent venus tout droit d’un autre univers, ont été conçus par l’architecte valencien Santiago Calatrava et l’architecture mexicain Félix Candela, et s’inspirent de la beauté de la nature et de la quête de la connaissance.  

Cyclisme Valence Cité des Arts et des Sciences est comme le vélo à l'avenir

La pièce maîtresse est l’Hemisfèric, qui abrite un cinéma IMAX, un planétarium et un Laser Omniscan. S’étendant sur une immense superficie de 13 000 m², il ressemble à un œil géant, d’où son surnom : « l’œil de la connaissance ». Tout aussi impressionnant, le Musée des sciences Prince Felipe évoque le squelette d’une baleine aux dimensions gargantuesques. L’Oceanogràfic, qui est le plus grand aquarium d’Europe, a lui une forme sinueuse et on y entre par un bâtiment qui évoque les pétales d’un nénuphar géant.  

S'échapper de la vraie vie à l'Oceanografic

Chacun des différents bâtiments de la Cité mérite une visite, mais c’est l’Oceanogràfic que j’ai trouvé le plus fascinant. Il héberge environ 500 espèces marines réparties dans de nombreux habitats différents. Il est difficile de ne pas se sentir retomber en enfance lorsque l’on parcourt les tunnels sous les bassins d’eau, tandis que les requins glissent en silence au-dessus de votre tête.  

Méduse de Dark Vador à l'Oceanografic

On y voit aussi des dauphins, des morses et des lamantins qui donnent l’impression de vous sourire, et on s’approche tellement près d’eux tandis qu’ils jouent dans l’eau qu’on le peut réellement sentir leur odeur et les entendre respirer. Mes préférés sont les méduses des grandes profondeurs, créatures dépourvues de cerveaux, qui évitent leurs prédateurs en faisant scintiller dans leurs corps des faisceaux lumineux multicolores, un peu comme des éclats de sabres lasers. 

En vélo jusqu'à la plage

Paseo Marítimo chaleureux et accueillant

Juste comme autrefois la rivière, les pistes cyclables vont toutes vers la mer, à la rencontre des yachts des milliardaires ancrés dans la marina et des immenses étendues sableuses des huit superbes plages de la ville. Le Paseo Maritimo est une promenade de rêve qui suit le tracé des plages de sable blanc et qui est parfait pour un parcours à vélo. Flanqué d’un côté par la Méditerranée et de l’autre par une myriade de restaurants de fruits de mer, de cafés et de bars, laissez cet environnement bariolé vous guider jusqu'à un endroit où vous aurez envie d’aller manger des tapas et une paella.  

La Pepica

Ne ratez pas la classique paella valencienne au légendaire restaurant La Pepica, pour y déguster une paella cuisinée selon la recette authentique de Valence, avec une garniture de poulet, de lapin et de haricots verts au lieu de fruits de mer.

 

Néanmoins, si vous avez vraiment envie d’un festin de produits de la mer, commandez simplement la « paella Pepica », servie avec des fruits de mer frais et décortiqués, qui fut à l’origine inventée à l’occasion de la visite du grand peintre valencien Sorolla.

 

En tout cas, quel que soit votre choix, une bonne paella est la solution idéale pour refaire le plein de forces avant de pédaler pour revenir en ville. 

 

- Ben Holbrook